TÉMOIGNAGES

François Kalife

Du positif, une grande autonomie, des professeurs à l’écoute et sympathiques

Du positif, une grande autonomie, des professeurs à l’écoute et sympathiques

Conseil donné aux étudiants :

N'oubliez pas que le digital est important, mais que c'est seulement un support. Votre créativité et l'histoire de l'art sont les plus importants, ainsi que l'anglais courant, devenu obligatoire aujourd'hui. Si vous ne voulez pas finir par couper du papier dans une imprimerie jusqu'à la fin de vos jours, carburez sur l'anglais et la partie marketing + créativité et surtout, maitrisez totalement les outils graphiques, car la concurrence est rude.

Poste occupé aujourd'hui :

Directeur de la Création et du Marketing à l'international pour une marque de luxe en France et en Chine.
Marine Piton

J’ai fait 3 écoles différentes et pour moi c’est l’EEGP qui m’a le plus marqué. Elle m’a apporté le plus de bons souvenirs. Le fait d’avoir été contacté et invité à rejoindre le groupe des…

J’ai fait 3 écoles différentes et pour moi c’est l’EEGP qui m’a le plus marqué. Elle m’a apporté le plus de bons souvenirs. Le fait d’avoir été contacté et invité à rejoindre le groupe des Alumni m’a énormément fait plaisir, accompagné d’un sentiment de nostalgie. Je pense que l’EEGP est réellement un tremplin pour découvrir son orientation et sa voie professionnelle.

Conseil donné aux étudiants :

J’ai plusieurs conseils à donner aux étudiants, enfin… plutôt des devises : bien faire les choses, le diable se cache souvent dans les détails et particulièrement dans notre métier ; ne jamais abandonner, ne pas lâcher et rester motivé le plus possible, car c’est un métier de passionné (on ne compte pas les heures, ça m’arrive régulièrement de dépasser sur mes heures, c’est prenant mais j’aime tellement mon métier que ça ne me dérange pas). Et j’ajouterai, et c’est applicable à tous les métiers, que l’environnement de travail compte beaucoup pour l’épanouissement et le mental. Il ne faut pas hésiter à changer d’entreprise si on ne se sent pas bien, car ça peut très vite empiéter sur notre travail. Si on se concentre sur la période des études, je pense qu’il faut toujours rester en veille, on apprend tous les jours. Être curieux de ce qui nous entoure., apprendre à être indépendant, trouver des solutions par soi-même. C’est un métier d’avant-gardistes et à temps plein (suivre les tendances, veiller sur les réseaux sociaux, sur le monde du graphisme et de la communication). La culture générale est aussi très importante, comme partout, et permet de nourrir notre créativité.

Poste occupé aujourd'hui :

Aujourd'hui, je suis Directrice Artistique et Chargée de Communication nationale accomplie chez e-artsup à Paris. Au niveau de mes missions et de mes tâches, je suis en charge de la stratégie de communication print et digitale, des partenariats, des échanges entre collaborateurs, de la relation Presse, de la coordination de la communication sur tous les campus de l’école (il y en a 8), de la gestion du site internet et de sa mise à jour, de la partie événementiel (avec les JPO et salons) et enfin du Community Management (gestion des réseaux sociaux). Pour cette dernière mission, j’ai surtout un rôle d’encadrante car ce sont nos stagiaires qui les font vivre, puisque nous souhaitons des contenus étudiants à étudiants.
Maxime Vétillard

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie…

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie que nous avions. J’aimais le principe de notation qui attestait ou non de l’acquisition et non pas de notes. Dans le monde pro, c’est tu sais faire ou tu ne sais pas. A l’époque, il manquait des workshops thématiques réalisés par des experts comme cela est proposé aujourd’hui (tatouage, street art, papiers) et des conférences de professionnels (on a vu eu Frédéric Bernier et c’était top).

Conseil donné aux étudiants :

Souvent, le diplôme et l'école d'origine importe peu les recruteurs. Ce qui compte c'est le book. Il est crucial de bien travailler les projets de l'école en les contextualisant et d'avoir des projets personnels en dehors. Ces derniers font parfois la différence et montrent beaucoup de choses.

Poste occupé aujourd'hui :

Chef de projets chez RouleMarcel
Matthieu Valin

Mes 3 années à l’EEGP m’ont permis de murir et d’aiguisé mon oeil créatif. J’ai appris à comprendre ce qu’on attend d’une belle mise en page. Ayant passé 2 ans en alternance, cela permettait aussi…

Mes 3 années à l’EEGP m’ont permis de murir et d’aiguisé mon oeil créatif.
J’ai appris à comprendre ce qu’on attend d’une belle mise en page.
Ayant passé 2 ans en alternance, cela permettait aussi de confronter une demande créative pro avec un espace de plus grande liberté créative à l’école.
J’ai pu ainsi m’enrichir de cette double expérience.
Et enfin, l’école c’est avant tout des rencontres avec d’autres élèves qui permettent de s’émuler les uns des autres et monter en maturité.

Conseil donné aux étudiants :

Profiter d'être à l'ecole pour explorer toutes les formes de créativités et en même temps se rapprocher de projets réels pour mettre un pied dans le monde pro.

Poste occupé aujourd'hui :

Je dirige une entreprise spécialisé sur les réseaux sociaux : eloRezo.
Aurore Pateau

L’avantage de cette école a été que l’enseignement était fait avec des professeurs qui étaient également en poste ce qui calquait avec la réalité du métier.

L’avantage de cette école a été que l’enseignement était fait avec des professeurs qui étaient également en poste ce qui calquait avec la réalité du métier.

Conseil donné aux étudiants :

De prendre le maximum de connaissance et de conseils des professionnels qui les entourent et d’etre Polyvalent car le marché est très peuplé et cette enseignement m’a permit de toucher plusieurs entreprises très différentes car j’avais appris beaucoup dans divers domaines

Poste occupé aujourd'hui :

Opératrice pao chez serig à la roche sur yon. Mon poste a double casquette : je mets en place la communication interne et externe de l’entreprise, la création de supports divers petits et grands supports et de l’autre je réalise les BATs, prépare les impositions pour l’impression numérique et sérigraphie, etc pour des clients dans le domaine de l’industrie et autres.
Hind El Andaloussi

Mon histoire avec l’École des créatifs remonte à ma classe de seconde. À cette période déjà, la brochure servait de marque page à mon livre d’histoire. J’ai usé crayons et pinceaux pendant quatre belles années….

Mon histoire avec l’École des créatifs remonte à ma classe de seconde.
À cette période déjà, la brochure servait de marque page à mon livre d’histoire. J’ai usé crayons et pinceaux pendant quatre belles années. J’ai aussi usé l’imprimante, la machine à café, les appareils photos… mais j’ai surtout été ingénieusement préparée à la tempête de rebondissements que peut révéler la vie active. L’esprit avant-gardiste de l’école des créatifs a sensiblement facilité mon entrée dans la cour des grands.

Conseil donné aux étudiants :

Les stages effectués dans différents pays sont venus compléter mon évolution professionnelle.

Poste occupé aujourd'hui :

Je suis aujourd’hui Digital Art Director / UI Designer chez UX-Républic à Paris et souhaite un brillant parcours aux futurs passagers.
Baptiste Tricoire

Je retiens l’apprentissage d’une certaine rigueur qui m’a permis par la suite d’être très organisé. J’ai également apprécié le fait qu’on stimule en permanence ma créativité. En terme d’efforts j’encouragerais les élèves à développer en…

Je retiens l’apprentissage d’une certaine rigueur qui m’a permis par la suite d’être très organisé. J’ai également apprécié le fait qu’on stimule en permanence ma créativité. En terme d’efforts j’encouragerais les élèves à développer en parallèle une approche plus business du marché publicitaire afin d’acquérir une vison stratégique et pas seulement créative.

Conseil donné aux étudiants :

Comme expliqué ci-dessus : ne pas seulement rester dans sa bulle créative et développer ume vrai approche business du métier.

Poste occupé aujourd'hui :

Strategic Marketing Consultant / Professeur en école de commerce et conférencier
Camille Saunier

Je garde un excellent souvenir de mon parcours au sein de l’EEGP. C’est passé très vite ! C’est le moment de tester des techniques et de découvrir son style, alors il ne faut pas avoir…

Je garde un excellent souvenir de mon parcours au sein de l’EEGP. C’est passé très vite !
C’est le moment de tester des techniques et de découvrir son style, alors il ne faut pas avoir peur d’aller sur plusieurs terrains quand on est un peu perdu.
Pour ces années qui passent assez vite, il faut s’investir le plus possible.

Conseil donné aux étudiants :

Il ne faut pas abandonner son projet ou son idée de métier si on est sur de soi. Parfois le marché du travail ne vous donnera pas la possibilité de le faire et bien il ne faut pas baisser les bras et se donner les moyens d’y arriver.

Poste occupé aujourd'hui :

Graphiste - Photographe Freelance
Amélia Devos

École sérieuse, un investissement constant, une équipe pédagogique à l’écoute, une évolution constante de l’école (qui s’adapte à la demande actuelle )

École sérieuse, un investissement constant, une équipe pédagogique à l’écoute, une évolution constante de l’école (qui s’adapte à la demande actuelle )

Conseil donné aux étudiants :

Donne le meilleur de toi, tu n'en seras que plus fière. Écoute et pose toute les questions qui seront nécessaires à une bonne compréhension. Remet toi toujours en question pour mieux évoluer et t'adapter. Et regarde ce qui t'entoure; les gens, les expos, les publicités, les livres .... dans tout les domaines.

Poste occupé aujourd'hui :

Auto entrepreneur en graphisme et illustration depuis 2 ans et ça comme que maintenant à se développer car j'y met enfin toute mon énergie et mon temps.
Emmanuelle Pignol

Éveiller la curiosité, le milieu du design est en permanente mutation.

Éveiller la curiosité, le milieu du design est en permanente mutation.

Conseil donné aux étudiants :

Explorer, tester, observer,... Ne pas craindre l'erreur...

Poste occupé aujourd'hui :

Consultante en design digital : lead design / UX design / UI design
Stéphanie DUPONT

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts…

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts Appliqués) au sein de l’établissement.

À la suite de celle-ci, j’ai souhaité poursuivre en Graphic Design, qui m’offrait de larges possibilités d’évolution et une ouverture sur l’international. J’ai choisi deux spécialités : La photographie & le web. La première année est venue sous la forme d’un puit d’informations, alimenté de toutes parts grâce aux formateurs. Une mine d’or pour l’apprentissage qui a donné beaucoup de stabilité à mes connaissances générales. Avant la fin de cette première année de cursus, j’ai pu effectué deux stages d’un mois chacun. Un premier au sein de la centrale régionale Systeme U Ouest et un second à Amsterdam, où j’ai intégré Ganda, une agence de communication spécialisée dans le digital. À ces occasions j’ai pu mettre en pratique l’apprentissage effectué jusque là. Ce fut une étape décisive qui m’a permis de valider mon choix d’études et la direction que je prenais d’un point de vue professionnel. Ma seconde année à l’EEGP était plus axée sur la mise en pratique, malgré un apport théorique constant. La multiplicité des workshops m’a permis de découvrir de nouveaux univers, de définir ce que j’appréciais mais aussi ce que j’appréciais moins en tant que créatif. C’était là l’occasion d’affiner ma signature graphique et mes domaines de prédilections. Les examens finaux m’ont donné une bonne idée du travail qui était nécessaire pour se détacher dans le milieu professionnel.

L’omniprésence du rapport au concret et au monde professionnel est le réel plus de cette formation. C’est ce qui m’a donné le courage d’aller à la rencontre des entreprises dès la sortie de l’école.



Poste occupé aujourd'hui :

Deux semaines après mon dernier examen à l'EEGP, j'ai passé un entretien pour Les Ateliers Moonshine. Cette agence de communication nantaise était représentée sur l'une des conférences organisées par l'école l'année passée et m'avait recontacté quelques mois plus tard. J'y travaille aujourd'hui en tant que Chef de Projets Créatifs.
Ophélie Franco

Chaque expérience est importante, on retient toujours ce qui nous a sembles difficile mais avec le temps on apprend à faire la part des choses et à se rendre compte que chaque année passer quelques…

Chaque expérience est importante, on retient toujours ce qui nous a sembles difficile mais avec le temps on apprend à faire la part des choses et à se rendre compte que chaque année passer quelques parts nous apprends quelques choses de plus. On doit se nourrir de ça, et continuer à avancer.

Conseil donné aux étudiants :

Viser toujours haut, même si ça paraît impossible tout est réalisable.

Poste occupé aujourd'hui :

Assistante chef de produit/marketing et communication chez LINVOSGES
Romain Loyeau

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Conseil donné aux étudiants :

Tout d'abord, il faut bien avoir conscience, que l'école est la pour donner une base, un socle, le reste c'est à toi de le créer, de le faire, certains cours peuvent parfois être trop ou pas assez quelque chose, mais ils servent et serviront quand même, à toi d'en prendre l'essentiel. En ce qui concerne la vie professionnelle, il faut profiter de ce temps scolaire, car il permet une vrai mise en valeur de l'esprit créatif et artistique, le monde professionnel est bien plus basé sur la rentabilité et l'efficacité.

Poste occupé aujourd'hui :

Directeur Marketing chez Largeot & Coltin
Laurent Robert

Une bonne AMBIANCE, de l’autonomie mais il manquait un peu de cadrage…

Une bonne AMBIANCE, de l’autonomie mais il manquait un peu de cadrage…

Conseil donné aux étudiants :

Partager ses idées, les confronter aux autres et échanger pour ne se changer mais s'améliorer.

Poste occupé aujourd'hui :

Infographiste
Zenzile

« Des étudiants réceptifs, motivés et impliqués » « Nous avons, Zenzile et moi-même, collaboré avec des étudiants de l’EEGP sur un projet qui mêlait musique/ images/ prises de vue/ montage. Je considère que ce…

« Des étudiants réceptifs, motivés et impliqués »

« Nous avons, Zenzile et moi-même, collaboré avec des étudiants de l’EEGP sur un projet qui

mêlait musique/ images/ prises de vue/ montage. Je considère que ce fût un bon échange car les

étudiants étaient réceptifs, motivés et impliqués. Ils ont proposé des idées originales et

personnelles en travaillant sur des ébauches de clip et de teasers illustrant des musiques de

notre futur album « Elements ». Nous avons aussi bénéficié d’une séance photo et de prises de vue

durant un concert en résidence au Chabada. »