TÉMOIGNAGES

Stéphanie DUPONT

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts…

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts Appliqués) au sein de l’établissement.

À la suite de celle-ci, j’ai souhaité poursuivre en Graphic Design, qui m’offrait de larges possibilités d’évolution et une ouverture sur l’international. J’ai choisi deux spécialités : La photographie & le web. La première année est venue sous la forme d’un puit d’informations, alimenté de toutes parts grâce aux formateurs. Une mine d’or pour l’apprentissage qui a donné beaucoup de stabilité à mes connaissances générales. Avant la fin de cette première année de cursus, j’ai pu effectué deux stages d’un mois chacun. Un premier au sein de la centrale régionale Systeme U Ouest et un second à Amsterdam, où j’ai intégré Ganda, une agence de communication spécialisée dans le digital. À ces occasions j’ai pu mettre en pratique l’apprentissage effectué jusque là. Ce fut une étape décisive qui m’a permis de valider mon choix d’études et la direction que je prenais d’un point de vue professionnel. Ma seconde année à l’EEGP était plus axée sur la mise en pratique, malgré un apport théorique constant. La multiplicité des workshops m’a permis de découvrir de nouveaux univers, de définir ce que j’appréciais mais aussi ce que j’appréciais moins en tant que créatif. C’était là l’occasion d’affiner ma signature graphique et mes domaines de prédilections. Les examens finaux m’ont donné une bonne idée du travail qui était nécessaire pour se détacher dans le milieu professionnel.

L’omniprésence du rapport au concret et au monde professionnel est le réel plus de cette formation. C’est ce qui m’a donné le courage d’aller à la rencontre des entreprises dès la sortie de l’école.



Poste occupé aujourd'hui :

Deux semaines après mon dernier examen à l'EEGP, j'ai passé un entretien pour Les Ateliers Moonshine. Cette agence de communication nantaise était représentée sur l'une des conférences organisées par l'école l'année passée et m'avait recontacté quelques mois plus tard. J'y travaille aujourd'hui en tant que Chef de Projets Créatifs.

Camille Saunier

Je garde un excellent souvenir de mon parcours au sein de l’EEGP. C’est passé très vite ! C’est le moment de tester des techniques et de découvrir son style, alors il ne faut pas avoir…

Je garde un excellent souvenir de mon parcours au sein de l’EEGP. C’est passé très vite !
C’est le moment de tester des techniques et de découvrir son style, alors il ne faut pas avoir peur d’aller sur plusieurs terrains quand on est un peu perdu.
Pour ces années qui passent assez vite, il faut s’investir le plus possible.

Conseil donné aux étudiants :

Il ne faut pas abandonner son projet ou son idée de métier si on est sur de soi. Parfois le marché du travail ne vous donnera pas la possibilité de le faire et bien il ne faut pas baisser les bras et se donner les moyens d’y arriver.

Poste occupé aujourd'hui :

Graphiste - Photographe Freelance

Viviane Marteau

Il est important d’apprendre tout en se faisant plaisir. Dans le monde de l’Art c’est quelque chose qui nous passionnes. On y est met toute notre énergie pour faire ressortir notre créativité.

Il est important d’apprendre tout en se faisant plaisir. Dans le monde de l’Art c’est quelque chose qui nous passionnes. On y est met toute notre énergie pour faire ressortir notre créativité.

Conseil donné aux étudiants :

Je dirais de ne jamais perdre ses objectifs de vue.

Poste occupé aujourd'hui :

Aujourd’hui je suis de nouveau étudiante. J’ai passé un an de pause niveau étude pour travailler et économiser pour entrer dans l’école où je suis actuellement. Je suis en spécialisation photographie, mais tout ce que j’ai appris durant mes 3 ans à l’EEGP me sont encore bénéfiques. Maintenant je suis étudiante avec un contrat étudiant à côté.

Laurent Robert

Une bonne AMBIANCE, de l’autonomie mais il manquait un peu de cadrage…

Une bonne AMBIANCE, de l’autonomie mais il manquait un peu de cadrage…

Conseil donné aux étudiants :

Partager ses idées, les confronter aux autres et échanger pour ne se changer mais s'améliorer.

Poste occupé aujourd'hui :

Infographiste

GLASS

« Un grand merci à toute la classe d’étudiants de l’EEGP pour le travail effectué sur le projet musical Glass. Les teasers et clips réalisés vont me permettre de développer ce projet auprès de professionnels…

« Un grand merci à toute la classe d’étudiants de l’EEGP pour le travail effectué sur le projet musical Glass. Les teasers et clips réalisés vont me permettre de développer ce projet auprès de professionnels de la musique, ce qui correspond à ma demande initiale. Très à l’écoute de mes remarques, ils ont su rebondir au bon moment et respecter les délais. Je les en remercie, ainsi que leur enseignant, Thierry Etié, et espère pouvoir faire appel à eux de nouveau dans l’avenir. »



Aurore Pateau

L’avantage de cette école a été que l’enseignement était fait avec des professeurs qui étaient également en poste ce qui calquait avec la réalité du métier.

L’avantage de cette école a été que l’enseignement était fait avec des professeurs qui étaient également en poste ce qui calquait avec la réalité du métier.

Conseil donné aux étudiants :

De prendre le maximum de connaissance et de conseils des professionnels qui les entourent et d’etre Polyvalent car le marché est très peuplé et cette enseignement m’a permit de toucher plusieurs entreprises très différentes car j’avais appris beaucoup dans divers domaines

Poste occupé aujourd'hui :

Opératrice pao chez serig à la roche sur yon. Mon poste a double casquette : je mets en place la communication interne et externe de l’entreprise, la création de supports divers petits et grands supports et de l’autre je réalise les BATs, prépare les impositions pour l’impression numérique et sérigraphie, etc pour des clients dans le domaine de l’industrie et autres.

Maxime Vétillard

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie…

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie que nous avions. J’aimais le principe de notation qui attestait ou non de l’acquisition et non pas de notes. Dans le monde pro, c’est tu sais faire ou tu ne sais pas. A l’époque, il manquait des workshops thématiques réalisés par des experts comme cela est proposé aujourd’hui (tatouage, street art, papiers) et des conférences de professionnels (on a vu eu Frédéric Bernier et c’était top).

Conseil donné aux étudiants :

Souvent, le diplôme et l'école d'origine importe peu les recruteurs. Ce qui compte c'est le book. Il est crucial de bien travailler les projets de l'école en les contextualisant et d'avoir des projets personnels en dehors. Ces derniers font parfois la différence et montrent beaucoup de choses.

Poste occupé aujourd'hui :

Chef de projets chez RouleMarcel

Romain LOYEAU

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Conseil donné aux étudiants :

Tout d'abord, il faut bien avoir conscience, que l'école est la pour donner une base, un socle, le reste c'est à toi de le créer, de le faire, certains cours peuvent parfois être trop ou pas assez quelque chose, mais ils servent et serviront quand même, à toi d'en prendre l'essentiel. En ce qui concerne la vie professionnelle, il faut profiter de ce temps scolaire, car il permet une vrai mise en valeur de l'esprit créatif et artistique, le monde professionnel est bien plus basé sur la rentabilité et l'efficacité.

Poste occupé aujourd'hui :

Directeur Marketing chez Largeot & Coltin

Estelle Le Marre

L’EEGP m’a permis d’acquérir de bonnes bases en vidéo, PAO, photographie, et technique de dessin. On nous laissait beaucoup de temps pour réaliser les projets à l’Ecole. En entreprise cependant, et particulièrement dans les services…

L’EEGP m’a permis d’acquérir de bonnes bases en vidéo, PAO, photographie, et technique de dessin. On nous laissait beaucoup de temps pour réaliser les projets à l’Ecole. En entreprise cependant, et particulièrement dans les services communications, ou en agence, on a rarement le temps. De plus, la communication, la publicité, est un secteur dans lequel il faut savoir être, se vendre, et se positionner. Un bon graphiste ne sera pas forcément un bon commerciale, de ses créations ou de lui même.

Conseil donné aux étudiants :

Travailles, kiffes et surkiffes ce que tu fais. Crois en toi, remets toi en question (ça pour toute ta vie), modère ton égo car tu apprendras toute ta vie (tu ne fais pas un job routinier et répétitif bro), ne te compares pas aux autres (si tu trouves que machin ton voisin de gauche est un dieu du dessin, tu as sûrement d'autres cartes à jouer), et penses aussi à ce que tu veux faire en tant que futur professionnel. Parce que la finalité, c'est quand même de pouvoir vivre de ton travail (sans oublier de continuer à kiffer ce que tu fais).

Poste occupé aujourd'hui :

Après l'Eegp, j' ai trouvé un poste de designer graphique dans un siège social secteur grande distribution bricolage, jardin matériaux, à Poitiers, en CDD puis en CDI (après avoir négocier mon salaire à la hausse). Au bout d'un an, j'ai démissionné. Puis j'ai rapidement trouvé du travail en tant que community manager vidéaste dans un groupe coopératif agricole.