TÉMOIGNAGES

Stéphanie DUPONT

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts…

« J’ai intégré l’EEGP en Septembre 2013, juste après avoir obtenu mon BAC littéraire. Afin de construire une base solide pour la suite de ma formation, j’ai effectué une année de MANAA (Mise à Niveau Arts Appliqués) au sein de l’établissement.

À la suite de celle-ci, j’ai souhaité poursuivre en Graphic Design, qui m’offrait de larges possibilités d’évolution et une ouverture sur l’international. J’ai choisi deux spécialités : La photographie & le web. La première année est venue sous la forme d’un puit d’informations, alimenté de toutes parts grâce aux formateurs. Une mine d’or pour l’apprentissage qui a donné beaucoup de stabilité à mes connaissances générales. Avant la fin de cette première année de cursus, j’ai pu effectué deux stages d’un mois chacun. Un premier au sein de la centrale régionale Systeme U Ouest et un second à Amsterdam, où j’ai intégré Ganda, une agence de communication spécialisée dans le digital. À ces occasions j’ai pu mettre en pratique l’apprentissage effectué jusque là. Ce fut une étape décisive qui m’a permis de valider mon choix d’études et la direction que je prenais d’un point de vue professionnel. Ma seconde année à l’EEGP était plus axée sur la mise en pratique, malgré un apport théorique constant. La multiplicité des workshops m’a permis de découvrir de nouveaux univers, de définir ce que j’appréciais mais aussi ce que j’appréciais moins en tant que créatif. C’était là l’occasion d’affiner ma signature graphique et mes domaines de prédilections. Les examens finaux m’ont donné une bonne idée du travail qui était nécessaire pour se détacher dans le milieu professionnel.

L’omniprésence du rapport au concret et au monde professionnel est le réel plus de cette formation. C’est ce qui m’a donné le courage d’aller à la rencontre des entreprises dès la sortie de l’école.



Poste occupé aujourd'hui :

Deux semaines après mon dernier examen à l'EEGP, j'ai passé un entretien pour Les Ateliers Moonshine. Cette agence de communication nantaise était représentée sur l'une des conférences organisées par l'école l'année passée et m'avait recontacté quelques mois plus tard. J'y travaille aujourd'hui en tant que Chef de Projets Créatifs.
Matthieu Valin

Mes 3 années à l’EEGP m’ont permis de murir et d’aiguisé mon oeil créatif. J’ai appris à comprendre ce qu’on attend d’une belle mise en page. Ayant passé 2 ans en alternance, cela permettait aussi…

Mes 3 années à l’EEGP m’ont permis de murir et d’aiguisé mon oeil créatif.
J’ai appris à comprendre ce qu’on attend d’une belle mise en page.
Ayant passé 2 ans en alternance, cela permettait aussi de confronter une demande créative pro avec un espace de plus grande liberté créative à l’école.
J’ai pu ainsi m’enrichir de cette double expérience.
Et enfin, l’école c’est avant tout des rencontres avec d’autres élèves qui permettent de s’émuler les uns des autres et monter en maturité.

Conseil donné aux étudiants :

Profiter d'être à l'ecole pour explorer toutes les formes de créativités et en même temps se rapprocher de projets réels pour mettre un pied dans le monde pro.

Poste occupé aujourd'hui :

Je dirige une entreprise spécialisé sur les réseaux sociaux : eloRezo.
Maxime Vétillard

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie…

À l’école, de part mon âge supérieur aux autres étudiants j’étais en décalage. Cela m’a permis de travailler dur et beaucoup. En HND, il fallait de la rigueur pour avancer efficacement en raison de l’autonomie que nous avions. J’aimais le principe de notation qui attestait ou non de l’acquisition et non pas de notes. Dans le monde pro, c’est tu sais faire ou tu ne sais pas. A l’époque, il manquait des workshops thématiques réalisés par des experts comme cela est proposé aujourd’hui (tatouage, street art, papiers) et des conférences de professionnels (on a vu eu Frédéric Bernier et c’était top).

Conseil donné aux étudiants :

Souvent, le diplôme et l'école d'origine importe peu les recruteurs. Ce qui compte c'est le book. Il est crucial de bien travailler les projets de l'école en les contextualisant et d'avoir des projets personnels en dehors. Ces derniers font parfois la différence et montrent beaucoup de choses.

Poste occupé aujourd'hui :

Chef de projets chez RouleMarcel
Pierre Appell

L’EEGP, c’est le tremplin qui vous propulse dans le monde professionnel, en vous transmettant la maturité et les acquis nécessaires à la pratique du métier de graphiste. L’enseignement à 360° du cursus Bachelor Design Graphique…

L’EEGP, c’est le tremplin qui vous propulse dans le monde professionnel, en vous transmettant la maturité et les acquis nécessaires à la pratique du métier de graphiste. L’enseignement à 360° du cursus Bachelor Design Graphique offre toute la polyvalence et la rigueur recherchée pour commencer une carrière de créatif.

Conseil donné aux étudiants :

Il faut faire preuve d'une ouverture d'esprit et d'une bonne motivation pour pouvoir profiter de tous les enseignements que peut offrir l'EEGP, ce qui implique par exemple le fait de ne pas rester dans sa zone de confort. Comme dans la réalité du métier, il faut également faire preuve d'autonomie, c'est un des points forts de l'école, qui contribue à cette sensation d'indépendance et de liberté créative.

Poste occupé aujourd'hui :

Je suis directement devenu graphiste freelance une fois mon diplôme obtenu à l'EEGP.
François Kalife

Du positif, une grande autonomie, des professeurs à l’écoute et sympathiques

Du positif, une grande autonomie, des professeurs à l’écoute et sympathiques

Conseil donné aux étudiants :

N'oubliez pas que le digital est important, mais que c'est seulement un support. Votre créativité et l'histoire de l'art sont les plus importants, ainsi que l'anglais courant, devenu obligatoire aujourd'hui. Si vous ne voulez pas finir par couper du papier dans une imprimerie jusqu'à la fin de vos jours, carburez sur l'anglais et la partie marketing + créativité et surtout, maitrisez totalement les outils graphiques, car la concurrence est rude.

Poste occupé aujourd'hui :

Directeur de la Création et du Marketing à l'international pour une marque de luxe en France et en Chine.
GLASS

« Un grand merci à toute la classe d’étudiants de l’EEGP pour le travail effectué sur le projet musical Glass. Les teasers et clips réalisés vont me permettre de développer ce projet auprès de professionnels…

« Un grand merci à toute la classe d’étudiants de l’EEGP pour le travail effectué sur le projet musical Glass. Les teasers et clips réalisés vont me permettre de développer ce projet auprès de professionnels de la musique, ce qui correspond à ma demande initiale. Très à l’écoute de mes remarques, ils ont su rebondir au bon moment et respecter les délais. Je les en remercie, ainsi que leur enseignant, Thierry Etié, et espère pouvoir faire appel à eux de nouveau dans l’avenir. »



Romain Loyeau

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Une école familiale et relativement à l’écoute. La formation a été très profitable, les cours étaient basés sur l’autonomie et l’apprentissage des logiciels avec des intervenants, pour la plupart de qualité.

Conseil donné aux étudiants :

Tout d'abord, il faut bien avoir conscience, que l'école est la pour donner une base, un socle, le reste c'est à toi de le créer, de le faire, certains cours peuvent parfois être trop ou pas assez quelque chose, mais ils servent et serviront quand même, à toi d'en prendre l'essentiel. En ce qui concerne la vie professionnelle, il faut profiter de ce temps scolaire, car il permet une vrai mise en valeur de l'esprit créatif et artistique, le monde professionnel est bien plus basé sur la rentabilité et l'efficacité.

Poste occupé aujourd'hui :

Directeur Marketing chez Largeot & Coltin