3 – COULEUR – La Théorie

Le cercle chromatique est, comme son nom l’indique, un outil où les teintes sont exposée sur un axe circulaire. Vous avez d’abord les couleurs primaires, qui sont, respectivement, le jaune, le rouge, et le bleu. Si on mélange ces couleurs, on obtient les secondairesle vert, le orange, et le violet. En recommençant, on obtient les couleurs tertiaires. (bleu turquoise, rouge orangé, etc …)

Le cercle chromatique distingue deux familles de couleurles chaudes et les froides. (Le orange étant la plus chaude, et à son opposé, le bleu étant la plus froide.) La température d’une couleur est cependant relative et dépend de l’ambiance générale de l’image, une nuance violette paraitra plus chaude dans un univers bleu que rouge.

Il est possible d’associer 3 axes au cercle chromatiquela teinte, la saturation, et la luminosité. On obtient le système de colorimétrie “TLS” (teinte, luminosité, saturation) où toutes les nuances possibles sont suggérées à travers 3 dimensions. (Voir l’article sur la physiologie)

Le cercle chromatique est un outil puissant pour créer des palettes fiables.

Voici les plus connues.

Monotone  : On part d’une couleur neutre (beige ou gris par exemple) et on joue avec sa valeur. (Photographie de Slevin Aaron)

Monochromatique : Ici, on ne se base que sur une seule famille de couleur. Cette palette est fiable et très simple à utiliser. (photographie de Emelie Otterbeck)

Analogue : On exploite une couleur, et ses teintes adjacentes. Comme la palette monochromatique, il s’agit d’une valeur sûre. (Illustration de Henrique Foster)

Complémentaire : La formule complémentaire utilise deux couleurs opposées sur le cercle. (Peinture de William Wray)

Complémentaire intermédiaire : La formule complémentaire intermédiaire utilise une famille de couleurs et les couleurs voisines de sa complémentaire. (Photographie de Kemi Mai)

Triades : Une triade utilise trois couleurs à équidistance sur le cercle chromatique. Ce qui fait que l’on obtient en général, 3 primaires, 3 tertiaires, ou 3 secondaires. (Illustration de Malika Favre)

Tétrades : La formule tétrade est compliquée à utiliser puisqu’elle consiste à utiliser deux paires de couleurs complémentaires. (Peinture de Voka)

Ces palettes permettent d’établir des types de contrastes qui rythmeront vos créations.

Plusieurs types de contrastes

Le contraste de couleur : Il est marqué par une différence entre deux teintes.

Le contraste de température : Ce contraste se fait par la démarcation entre une couleur froide et une couleur chaude.

Le contraste de valeur : Il existe grâce à deux luminosités différentes.

Le contraste de quantité: Comme son nom l’indique, c’est la proportion entre chaque couleur qui va différer.

Le contraste de qualité: Le contraste de qualité correspond à une différence de saturation.

Le contraste simultané :  C’est un effet d’optique où la couleur tend à colorer de sa couleur complémentaire les autres couleurs avoisinantes.

Le contraste de complémentaire : Il est marqué par deux couleurs complémentaires.

En conclusion, le cercle chromatique est un outil puissant pour concevoir différentes harmonies de couleurs, mais il s’agit plus d’indications générales que de règles strictes. Il ne doit pas remplacer votre jugement et votre intuition.

Réalisé par Pierre Appell